L’impact du Small Data sur la productivité des PME

Much Consulting

Articles

Les données informatiques sont indispensables à l’efficacité, à l’innovation, à l’optimisation des processus et à la personnalisation des offres. Pourtant, ignorantes du potentiel énorme du Small data, des PME n’en ont toujours pas fait une priorité.

Au cœur de la transformation digitale, la data (les données informatiques) représente les enzymes qui permettent la dynamisation de la productivité des entreprises, la gestion des objets connectés ainsi que l’optimisation du parcours client.

C’est quoi donc le Small data, à quoi peut-il servir et comment une PME peut-elle exploiter ce levier pour mieux piloter la performance et améliorer de façon drastique ses résultats ? Dans cet article, vous allez trouver les réponses à toutes ces questions.

Big Data Vs Small data

Pour vous expliquer ce qu’est le Small data, nous allons commencer par vous présenter son ancêtre, le Big Data. Vous en avez sans doute souvent entendu parler, même si vous ne vous y êtes peut-être pas vraiment intéressé de près.

Le Big Data, qui veut dire « données massives » ou « mégadonnées », désigne en réalité les données de types et de formats divers (texte, photos, audio, vidéo, etc.) issues de l’utilisation personnelle ou professionnelle des nouvelles technologies. Plus concrètement, ces données sont collectées à partir de :

  • Des contenus publiés sur le web ;
  • Des échanges sur les réseaux sociaux ;
  • Les échanges de données entre les objets connectés ;
  • Les transactions e-commerce ;
  • Des données d’entreprises telles que les courriels, les bases de données, les historiques …
  • Etc.

Comme vous pouvez le deviner, l’exploitation du Big Data se fait par les data scientists des GAFAM (Google, Apple, Facebook qui rebaptisé Meta, Amazon et Microsoft) pour orienter leurs stratégies. Mais le Small Data se situe à l’opposé du Big Data. C’est du Data exploitable par les petites entreprises.

Big Data Vs Small data

C’est quoi le Small Data ?

Si les grosses entreprises du secteur des télécommunications, de la vente, de la finance, de la santé, etc., ont besoin de données massives publiques et privées pour comprendre le marché et affiner leurs stratégies, les PME ne peuvent pas gérer de telles quantités de données numériques. C’est à ce niveau qu’intervient le Small Data, la version Big Data des PME.

Le Small Data, qui veut dire « petites données » ou « micro-données », regroupe l’ensemble des micro-données qui sont collectées chaque jour dans les entreprises. Ce sont des données faciles à stocker sur les infrastructures de sauvegarde informatiques des petites entreprises et dont le type, le format et l’envergure sont à la portée de la compréhension et de l’analyse humaine. 

Le Small Data fait donc référence à des données tangibles et facilement quantifiées telles que :

  • Le niveau d’éclairage des bureaux ;
  • La présence ou non des employés à leurs postes ;
  • La température dans les bureaux ;
  • Le nombre d’appels émis en une journée ;
  • Le nombre de dossiers bouclés ;
  • Etc.

Le Small Data s’adresse donc généralement aux experts métiers comme les responsables produits, les responsables financiers, les responsables marketing… qui ont du mal à exploiter les données variées dont ils disposent.

Ces micro-données peuvent provenir de partout dans l’entreprise et peuvent être collectées à partir des :

  • Fichiers, notamment les feuilles Excel, les comptes-rendus des réunions et d’activités, les rapports internes, les plannings de projets, de livraisons, etc.
  • Applications telles que les comptes de l’entreprise sur les réseaux sociaux, les agendas, les courriers électroniques, les applications de messages instantanés, etc.
  • Logiciels de gestion de bases de données comme les logiciels CRM ;
  • Capteurs physiques ou digitaux ;
  • Etc.

En quoi le Small Data peut-il améliorer la productivité des PME ?

Sans contredit, le Small Data est un levier incontournable pour l’amélioration de la productivité et de l’efficacité au sein d’une entreprise, que ce soit au niveau de la gestion des ressources humaines, des ventes, du marketing, de la logistique, de la communication, etc.

L’amélioration du management des PME

Comme vous devez sans doute le savoir, il existe généralement une corrélation positive entre le niveau de collaboration des employés et le niveau de performance des entreprises. En d’autres termes, dans la plupart des cas, plus les collaborateurs collaborent, plus l’entreprise tend à réaliser une meilleure performance. Plusieurs études ont prouvé cette réalité.

S’il en est ainsi, les responsables d’une entreprise en baisse de performance peuvent décider d’exploiter le Small Data pour évaluer le niveau d’interactions entre les employés de l’entreprise. Ils pourront par exemple s’intéresser à des données telles que :

  • Les publications effectuées sur les réseaux sociaux par ces employés ;
  • Les messages instantanés et les courriels qu’ils échangent ;
  • Les données issues de leurs agendas ;
  • Les rapports générés par les capteurs de présence installés dans l’entreprise ;
  • Etc.

Une analyse de ces données pourrait permettre d’identifier le taux d’interactions entre les collaborateurs, ce qui faciliterait la résolution du problème de la performance notée.

L’optimisation de la gestion des RH

Si nous continuons avec l’exemple de l’entreprise précédente, nous allons supposer que les informations collectées seront envoyées au responsable RH. Celui-ci ayant une compréhension du niveau et des modes d’interaction entre les collaborateurs, il pourra ainsi identifier les employés de l’entreprise qui sont :

  • Les plus sollicités ;
  • Les moins sollicités ;
  • Les plus présents sur les réseaux sociaux ;
  • Les plus influents ;
  • Les moins socialisés ;
  • Etc.

L’accès à de telles informations dans une entreprise peut être très utile pour optimiser la gestion du personnel. Par exemple, la baisse du taux d’utilisation des outils de communication de l’entreprise par l’un des collaborateurs peut présager d’une démotivation qui peut être suivie d’une démission. Le Small Data permettra alors de mettre en œuvre le moyen et la stratégie efficace pour « récupérer » le collaborateur à temps.

En quoi le Small Data peut-il améliorer la productivité des PME ?

Le Small Data, une mine d’or pour les PME

Vous avez compris. Le Small Data est une mine d’or pour les PME. Il donne accès à des données tangibles, quantifiables et mesurables dont l’analyse peut permettre de détecter des signaux imperceptibles afin d’améliorer le processus de prise de décision.

D’ailleurs, les études du Capgemini Research Institute révèlent que les entreprises ayant développé une maîtrise de l’exploitation de leurs données affichent des performances financières largement supérieures à celles des autres, avec un gain de revenus de 70% par salarié et un gain de 22% en termes de rentabilité. Les PME devraient donc s’intéresser un peu plus au Small Data.

Laisser un commentaire

Logo de much consulting le cabinet numéro 1 en france pour les freelances en contrôle de gestion

MUCH Consulting : Votre partenaire en contrôle de gestion freelance. Nous connectons les entreprises avec les meilleurs experts pour optimiser votre performance financière.

Contact

MUCH CONSULTING

149, Avenue du Maine,

75014, Paris